Personne ou presque ne l’avait vu venir. Le deuxième trimestre de 2019 est mauvais pour Netflix. La plateforme n’a gagné au niveau mondial que 2,7 millions d’abonnés, sur un objectif initial de 5 millions.


Une croissance qui cache même une baisse du nombre d’abonnés aux Etats-Unis. Au niveau mondial, la plateforme compte tout de même la bagatelle de 151,6 millions d’habitants.

Officiellement du côté de Netflix, on évite de blâmer la concurrence qui n’aurait pas encore évolué. Mais il y a tout de même Amazon et Hulu qui pèsent aux Etats-Unis. On peut même penser à la BBC ou à YouTube… Et les prochains mois ne devraient pas vraiment arranger la situation.

Pour autant, malgré une baisse de 12% à Wall Street, l’inquiétude ne devrait pas vraiment être au menu pour Netflix. L’entreprise peut notamment tenter de voir le côté positif dans l’augmentation de la concurrence. Au fur et à mesure que ceux-ci récupèrent leurs contenus exclusifs (comme Friends), Netflix dégage du cash qui peut être réinvesti dans la production de nouveaux contenus orignaux.

Il sera intéressant de voir avec les prochains chiffres s’il y a eu un effet quantifiable pour Stranger Things puis la Casa de Papel. Les premiers indicateurs sont déjà positifs, pour la première, comme on a pu vous le dire… Netflix n’hésite en tout cas pas à blâmer l’échec de certains contenus pour sa baisse entre avril et juin. Le premier trimestre avait aussi été très positif avec 9,6 millions d’abonnés.

Vos commentaires