Si l’affaire Huawei a été désastreuse pour la firme chinoise, elle aura été au moins bénéfique sur une chose : l’accélération du développement du système d’exploitation maison : HongMeng. Le nouvel OS de Huawei serait tellement performant qu’il pourrait menacer Android. Détails.


Le prochain système d’exploitation mobile de Huawei, connu sous l’appellation HongMeng OS, en référence à un personnage d’un texte taoïste du philosophe Zhuangzi et métonymie d’un « monde et d’une atmosphère de la nature primordiaux » est dans le collimateur des analystes et des spécialistes de l’industrie des smartphones.

En effet, en développement depuis une dizaine d’années, le système d’exploitation maison de Huawei, également connu en occident sous le patronyme d’Ark OS, serait disponible sur les appareils Huawei dès la fin de cette année et dans le reste du monde en 2020.

Mais outre les dates de son lancement, l’information qui est sur toute les lèvres provient des déclarations de Ren Zhengfei, fondateur et directeur général de Huawei qui estime que son OS (HongMeng, Ark OS) aurait un temps d’exécution réduit de 60% par rapport à son concurrent Android.

L’OS de Google serait-il donc menacé par le lancement de HongMeng dans le monde ? Très probable, puisque selon un rapport de Global Smartphone Sales Scenario Forecast by Operating System for 88 Countries: 2007 to 2024, le cabinet Strategy Analytics explique que le lancement de HongMeng OS, viendrait déstabiliser la position d’Android. HongMeng, pour commencer, viendrait saper sa domination en Chine, sans pour autant trop impacter la position d’iOS. Pour enfin, rafler une grosse part de marché à Android dans le reste du monde.

Vos commentaires