L’un des dirigeants de Huawei affirme qu’à cause du bannissement de sa firme par le gouvernement américain, cette dernière ne pourra pas atteindre son objectif de devenir numéro un sur le marché des smartphones dès 2019. Détails.


Ainsi, le responsable de la stratégie de Huawei Consumer Business, Shao Yang, a déclaré que “ce processus pourrait prendre plus de temps que prévu” lors du CES Asia à Shanghai. Car malgré les très bons résultats du groupe au cours de ces derniers mois, les prédictions du groupe promettent une chute spectaculaire.

Selon lui, son groupe n’était pas loin de chiper la première place à Samsung. “Nous serions devenus les plus importants au quatrième trimestre 2019, mais nous estimons maintenant que ce processus pourrait prendre plus de temps”, explique-t-il.

Si Huawei ne représentait que 11,4 % de part de marché mondial au premier trimestre 2018, la firme chinoise pesait 17,9 % sur la même période en 2019, selon un rapport de Strategy Analytics.

Dans le même temps, le constructeur sud-coréen est passé de 22,6 % de part de marché à 21,7 %. À seulement 3,8 points, Huawei n’avait jamais été aussi proche de la première place.

Vos commentaires